Tricoter est bon pour le mental et le physique




Les températures hivernales sont arrivés, vous aimeriez avoir bien chaud dans un pull douillet que vous ne risquer pas de voir sur toutes les épaules? C’est le moment idéal pour tricoter! Si vous hésitiez encore à vous jeter sur les pelotes de laine, cet article devrait vous inciter à faire vos premières mailles renversées. Car tricoter procure plusieurs bénéfices non négligeables pour la santé et accessoirement, un joli pull ou une écharpe originale sur-mesure, enfin… si tout se passe bien!

BON POUR LE CORPS:

Si je vous affirme que tricoter est une activité bénéfique sous toutes ses coutures, n’allez pas croire que l’on vient de changer de sujet. Cette activité ancestrale apporte en fait une multitudes de bienfaits salutaires pour la santé.

En pleine séance de tricotage : le cœur du tricoteur ralentie. Le cœur de la tricoteuse aussi et surtout me direz-vous… accordé. Mais pour la rime, le tricoteur fait mon bonheur. Rythme cardiaque ralentis donc, mais pas que. Tension musculaire et pression artérielle sont aussi à la baisse




BON POUR LA TÊTE:
De plus tricoter demande une constante réflexion, avant même de prendre une aiguille: le type de laine à utiliser, quelles mailles réaliser, la taille des aiguilles nécessaires, etc. Une fois lancé, l’ouvrage nécessite une attention de tous les instants. Une concentration indispensable si le « détricotage » intempestif veut être évité.

Les connexions neuronales sont ainsi stimulées et maintenues actives plus longtemps au cours de la vie. Le tricot est une bénédiction pour retarder l’apparition de troubles cognitifs liés à l’âge, en favorisant le maintient des capacités cérébrales.

Tricoter engendre un processus neurologique complexe, car il ne s’agit pas simplement d’une répétition de la gestuelle des bras et des mains. Les zones du cerveau aux commandes de la motricité bien sûr, mais aussi les zones sensorielles -visuelle, auditive et même du langage- sont sollicitées. En outre, les fonctions du cerveau responsables de la planification et de l’imagination sont également largement mises à contribution.




VOICI TOUS LES BÉNÉFICES:

1

RELAXATION:
Avec la répétition du mouvement, on atteint ce qu’on appelle la «Réponse de relaxation». Ce faisant, l’enchaînement des mailles, produit un effet relaxant pour le corps, similaire à celui obtenu avec la pratique du yoga par exemple.

2

ANTISTRESS:
Tricoter peut être ce bain d’huiles essentielles, l’alchimie dont vous avez besoin chaque jour pour obtenir le calme intérieur. Le tricot est un allié de taille pour temporiser avec les problèmes du quotidien. Il permet ce détachement indispensable à l’équilibre. Ne plus être soumis au stress, pendant quelques heures, chaque jour : ça fait du bien sur le moment et après la séance également.




3

BONHEUR:
Les bonheurs simples sont les meilleurs. Tricoter est un bonheur simple, tout comme celui, d’offrir une de nos créations. Quand on tricote on est de bonne humeur. On ressent de la joie, pour de multiples raisons. L’effet se traduit dans notre corps qui augmente la production des neurotransmetteurs du bonheur telle que la sérotonine.

4

CONCENTRATION:
Tricoter favorise les capacités de concentration. C’est une véritable indication thérapeutique pour ceux qui souffrent d’un déficit de l’attention.




5

ESTIME DE SOI:
Réaliser de ses propres mains un beau pull munit d’un large col roulé, avec une laine douce d’une couleur unique… que du bonheur à porter bien sûr, mais aussi pour l’estime de soi. Ces situations aident à se sentir bien avec soi-même. Avec nos propres mains, nous pouvons créer des vêtements confortables et beaux qui nous valorise.

6

TÉNACITÉ:
Le tricot nous apprend à nous dépasser pour atteindre notre objectif. Il faut une part de courage non négligeable pour amener son ouvrage à son terme. D’autant qu’on ne réussit pas tout le temps à la première tentative. Il se peut que vous ayez à défaire le travail et à recommencer à partir du début, c’est même assez courant. Car cette expérience se rencontre aussi dans la vie ou l’on va « détricoter » une partie de son existence pour se réaliser autrement, ailleurs ou avec quelqu’un d’autre.




7

LIEN SOCIAL:
Tricoter encourage la communication entre les gens. Dans les clubs de tricots se mélangent des personnes de toutes les couches sociales. Les échanges intergénérationnels sont également forts. Les anciens sont des experts qui connaissent toutes les ficelles du tricot -si je puis dire- qu’ils se font une joie de transmettre aux plus jeunes générations en déficit de technique appliquée et à la recherche de vrais valeurs, comme celles que l’on retrouve dans le tricot.

Tricoter c’est du bonheur donc, mais bien plus encore!

C’est un excellente idée d’activité pour les soirées froides tout en se faisant du bien!

Source:mieux-vivre-autrement.com