Selon une étude: Sentir la nourriture ferait engraisser




Alors que nous sommes toujours à la recherche du régime alimentaire le moins contraignant pour garder la ligne, voilà qu’une nouvelle des plus surprenantes vient bousculer nos habitudes : la simple émanation d’un plat ferait grossir. Publiée dans le journal Cell Metabolism, l’étude menée par des chercheurs de l’université de Berkeley sur des souris a démontré que l’odeur de nourriture pourrait agir sur la façon avec laquelle notre corps stocke les calories.




Les petits mammifères pris comme cobayes ont été soumis à un régime alimentaire très gras à base de fast-food. Et la conséquence fut sans appel, les souris dont l’odorat a été temporairement bloqué ont à peine grossi tandis que celles au sens olfactif extrêmement développé ont doublé de volume. Une fois pesés, les rongeurs en surpoids se sont fait boucher le museau et ont, à cet effet perdu tout le poids pris, sans pour autant changer leur régime à base de burgers.




À la suite de cette étude, les scientifiques ont affirmé que les conclusions de cette expérience faite sur les souris pouvaient s’appliquer chez les humains dont le goût est lié à l’odorat. Ainsi, si le cerveau qui régit nos sens ne peut pas définir la nature de ce que l’on mange, il est trompé et ne stocke plus les graisses.




Finalement, on ne voit plus qu’une seule solution pour garder la ligne : investir dans un pince-nez avant chaque plongeon dans l’assiette.

Source: Glamourparis