Le secret pour vivre 100 ans? Être têtu!




Ils sont peut-être en moins bonne santé, mais les super seniors gardent le moral. Optimisme, confiance en soi… et entêtement : voilà ce qui caractérise les nonagénaires d’après une étude.

Et si l’état d’esprit était le secret de la longévité ? La question mérite d’être soulevée, et une récente étude apporte des éléments de réponse. Publiée dans International Psychogeriatrics, elle s’intéresse à ce qui se passe dans la tête des nonagénaires d’une région au sud de l’Italie, le Cilento.

Dans le cadre de l’étude CIAO (Cilento on Aging Outcomes study), des chercheurs italiens et américains ont organisé des entretiens avec 29 d’entre eux, complétés par les témoignages de 51 proches plus jeunes. « De nombreuses études ont été menées sur des super seniors, mais elles se sont surtout préoccupées de leurs gènes plutôt que de leur santé mentale ou de leur personnalité », explique Dilip Jeste, principal auteur




Si la santé physique se délite avec les ans, les personnes interrogées gardent la tête sur les épaules. Les super seniors partagent quelques traits psychologiques spécifiques, comme le révèlent ces travaux. Plus optimistes, ils ont tendance à rester actifs même après un coup dur.

Cette capacité à aller de l’avant se traduit par une meilleure confiance en soi, mais aussi un esprit plus buté. Les proches des nonagénaires le soulignent, leurs ainés sont têtus, d’un naturel dominateur et ont besoin de contrôler les choses.

« L’amour de ce groupe pour sa patrie est un thème récurrent, ajoute Anna Scelzo, premier auteur de l’étude. Cela leur donne une raison de vivre. La plupart d’entre eux prennent soin de leur maison et de leurs terres. »




C’est, en effet, un autre trait que partagent les super seniors : ils sont attachés à leur patrie, sont croyants et tiennent à leur famille. Le secret serait donc, concluent les chercheurs, un savant mélange de dolce vita et de ténacité face à l’adversité.

Le choix de la région du Cilento pour cette étude ne doit rien au hasard. Situé au sud de Naples, il est enserré entre mer et montagnes. Mais dernièrement, c’est surtout sa population qui a attiré l’attention du monde entier. Les villageois battent des records de longévité et passent souvent la symbolique barre des 100 ans.

Des travaux précédents ont notamment montré une particularité chez les super seniors de cette région. L’adrénomédulline, un vasodilatateur, est présent en faible quantité dans leur organisme. Ce qui favorise la microcirculation et limite le risque cardiovasculaire. Et ce n’est que le début de cette étude…

Source:E-sante.fr