Les étés québécois plus chauds et plus longs qu’avant




«Il y a 100 ans, dans le sud du Québec, les étés s’installaient de 8 à 10 jours plus tard qu’au cours des plus récentes décennies. De plus, ces mêmes étés finissaient de 8 à 10 jours plus tôt», confirme Réjean Ouimet, expert à MétéoMédia.

En 1871, la chaleur commençait autour du 19 juin et se termiait vers le 26 août. La transformation s’est effectuée environ entre de 1981 à 2010.

« En comparant les étés d’il y a un siècle, la saison estivale est décalée de 8 à 10 jours plus tôt au début et de 8 à 10 jours plus tard à la fin. Il est important de considérer des périodes plus longues (30 ans) afin d’avoir un portrait plus juste du décalage », explique Ouimet.




«Tout est plus tard. C’est surtout le problème de la transition du printemps vers l’été qui marque les dernières années»

Donc, ce décalage favorise des étés plus longs et plus chauds. Ce qui constitue une très bonne nouvelle!

Source: Météo Média