Aux funérailles de sa femme, un homme va révéler quelque chose de renversant à ses amis




GERMAINE (gère & mène) méritait vraiment son nom.

Toute sa vie elle avait fait chier son mari André, décidant de tout, criant après lui sans arrêt, se mêlant de ses affaires, bref une vraie de vraie Germaine.

Un bon jour qu’André en avait marre d’entendre Germaine, y lui dit -Je m’en vais à l’écurie soigner mon cheval.

Mais ce jour-là, alors qu’André s’affairait, Germaine est venue le relancer jusque dans l’écurie en continuant de lui casser le oreilles.

À bout de nerfs, André a pincé une couille à son cheval, le cheval a rué et envoyé Germaine violemment dans le mur, et elle est morte sur le coup…




Aux obsèques, Guy et Gaétan jasaient en arrière de la salle. À un moment donné Guy dit à Gaétan: – As-tu remarqué, chaque fois qu’une femme souhaite ses condoléances à André, il lui serre la main en faisant signe que oui… et quand c’est un homme, il lui serre la main en faisant signe que non?

Alors comme de fait, Gaétan se met à observer André; une femme s’avance pour souhaiter ses condoléances à André, il lui serre la main et fait signe que OUI.

Plus tard un homme s’avance et André lui serre la main et fait signe que NON.

La veillée funèbre passe et à la fin le groupe diminue, pour finalement ne rester qu’André, Guy et Gaétan.

Alors Guy demande à André: -Veux-tu ben me dire pourquoi à chaque fois qu’une femme te souhaitait ses condoléances tu faisais signe que oui, et un homme tu faisais signe que non?

André dit : -C’est ben simple, les femmes me demandaient: Elle a pas trop souffert! Est-elle morte sur le coup?….. OUI! Et les hommes: Ton cheval n’est pas à vendre?…….NON!